Publicité.



A Cléon, le trafiquant d'héroïne était à la tête d'un juteux commerce


Publié le Vendredi 13 Décembre 2013 à 18:10 l Actualisé le 14/12 - 17:15


Les deux pains d'héroïne d'un demi kilo chacun saisis au domicile du Cléonnais étaient conditionnés pour être revendus  (Photo @DDSP)
Les deux pains d'héroïne d'un demi kilo chacun saisis au domicile du Cléonnais étaient conditionnés pour être revendus (Photo @DDSP)
Encore une belle prise réalisée par la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale de Seine-Maritime,  en collaboration avec  le groupe de voie publique (GVP), la compagnie départementale d'intervention (CDI) et le chien anti-drogue de la brigade canine. Les policiers, au terme de près de 18 mois d'investigations, ont interpellé un trafiquant d'héroïne et de cocaïne qui alimentait des réseaux de toute la région, à partir de son domicile à Cléon, près d'Elbeuf. Deux pains d'héroïne de 500 grammes chacun ont été saisis dans un placard de la cuisine, ainsi qu'un sachet de 200 grammes de cocaïne, au cours de la perquisition.

Un bénéfice d'au moins 50 000 € en 18 mois

Lors de sa garde à vue, le trafiquant présumé, âgé de 25 ans, a déclaré aux enquêteurs qu'il n'était pas un consommateur d'héroïne. Il revendait simplement la poudre mortelle pour se faire de l'argent. En un an et demi, selon lui, il aurait écoulé entre 24 et 27 kilos d'héroïne, ce qui lui aurait rapporté 50 000€ ! de bénéfices ! Il a reconnu qu'il allait s'approvisionner régulièrement aux Pays-Bas où il achetait la marchandise pour le prix d'environ 3 500€ le kg. Le kilo qu'il revendait en France 5 000€, selon lui. Un juteux commerce qu'il exerçait seul et qui lui permettait de vivre confortablement.

Son épouse a également été entendue par les policiers, mais elle a été mise hors de cause.

Le mis en cause a été déféré ce vendredi après-midi au palais de justice de Rouen afin d'être présenté à un magistrat du parquet. Il devait être jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel.

Mis en cause dans une précédente affaire

Le jeune Cléonnais était soupçonné depuis quelques semaines d'être à l'origine d'un trafic de stupéfiants. Son nom était apparu dans une précédente procédure judiciaire qui remonte à septembre 2012. Il s'agissait d'un trafic de cannabis mettant en cause trois individus dont deux cousins, originaires de Cléon. Ces derniers achetaient la drogue chez un grossiste du 18e arrondissement de Paris par grosse quantité. Ils ont été interpellés le 22 mars dernier au péage d'Heudebouville (Eure), par la brigade des stupéfiants, alors qu'ils revenaient de la capitale avec 1,3 kilo de résine de cannabis et 33 grammes de MDEA*.

Les deux cousins ont été placés en détention provisoire, le troisième sous contrôle judiciaire.

Les policiers s'étaient intéressés ensuite à leur fournisseur parisien, mais lorsqu'il se sont présentés à son domicile, il avait déjà pris la fuite. La perquisition de l'appartement permettait toutefois de découvrir pas moins de 23 kilos de résine de cannabis. Le trafiquant était à son tour interpellé par la police parisienne le 20 août dernier, et placé en détention provisoire.

* Le MDEA ou MDE est une substance psychotrope aux propriétés stimulantes et hallucinogènes de la famille des phényléthylamines.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE