Publicité.



A Bois-Guillaume, les voleurs de roues "décoincés" par les policiers


Publié le Lundi 18 Mars 2013 à 21:11 l Actualisé le 18/03 - 21:40


Arrestation insolite pour des voleurs de roues automobiles. Dans la nuit de samedi, vers 1 h 50, un appel téléphonique arrive au standard du centre d'information et de commandement (CIC) de l'hôtel de police à Rouen. La personne au bout du fil prévient les policiers que trois hommes sont en train de démonter les roues d'une Renault Clio grise, rue Max Pouchet à Bois-Guillaume (Seine-Maritime).

Curieux à cette heure de nuit. Un équipage de la brigade anti-criminalité rapplique immédiatement. Et quand les fonctionnaires arrivent, ils constatent qu'un homme prend la fuite à leur vue.

Les mains coincées entre la roue et l'aile

En revanche, ils découvrent, comme signalé par le témoin, deux individus affairés à démonter la roue avant gauche d'une Clio. Les deux hommes semblent un peu gênés... Ils expliquent en effet aux policiers qu'ils ont les mains coincées entre la roue et l'aile du véhicule.

Les policiers en profitent alors pour faire le tour de la Clio. Ils constatent que trois des quatre roues ont déjà été démontées. La situation semble claire. A l'aide d'un cric hydraulique, les fonctionnaires parviennent à libérer les deux "otages" qui sont immédiatement interpellés et menottés.

La présence d'une Clio rouge stationnée à proximité avec un homme à bord, qui tente de se dissimuler, intrigue alors les policiers. Le véhicule appartient à l'un des voleurs de roues. A l'intérieur est retrouvé un cache moyeu correspondant à celui dérobé sur la Clio grise.

Intéressés par les jantes en alu

Au final, tout ce petite monde est ramené à l'hôtel de police pour s'expliquer. Les voleurs racontent qu'ils ont été séduits par les jantes en aluminium de cette Clio grise rencontrée par hasard sur leur chemin. Une explication qui n'a pas fait rire la victime : elle a déposé plainte contre X.

Les deux principaux suspects, des Rouennais âgés de 21 et 20 ans, ont été placés en garde à vue et devront répondre à une convocation du tribunal correctionnel de Rouen, à l'audience du 25 juin, pour "vol en réunion". Le troisième homme, celui de la Clio rouge âgé de 23 ans, a été mis hors de cause. Quant au quatrième, il est activement recherché.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE



C'est à l'affiche




Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE