A 14 ans, elle met fin à ses jours en sautant du pont de Normandie : cinq suicides en 24 heures


Lundi 14 Juillet 2014 à 20:35 l Actualisé Mardi 15 Juillet 2014 - 02:44



Le vélo de l'adolescente a été découvert vers 4 heures du matin abandonné sur le pont de Normandie
Le vélo de l'adolescente a été découvert vers 4 heures du matin abandonné sur le pont de Normandie
Le corps d'une adolescente âgée d'un peu plus de 14 ans a été découvert près de la plage de Honfleur ce lundi 14 juillet, vers 8 heures. C'est un pêcheur qui a fait la macabre découverte. Son attention a été attirée par la forme d'un corps qui flottait dans l'eau. Il a immédiatement alerté les secours dont le commissariat de police de Honfleur. 

La petite victime a été rapidement identifiée. Son vélo avait été retrouvé par une patrouille du peloton motorisé de Saint-Romain-de-Colbosc, vers 4 heures du matin, abandonné sur le pont de Normandie. L'examen de la vidéosurveillance de l'ouvrage n'avait pas permis d'apporter d'explications aux gendarmes quant à la présence insolite de ce deux roues.

Elle prévient des proches par SMS

Les investigations ont toutefois permis de faire un lien entre le vélo et le corps découvert à Honfleur. Elles ont pu établir que l'adolescente aurait, pour des raisons inconnues, sauté du pont de Normandie. Elle aurait dans la nuit envoyé un SMS à des proches pour les prévenir qu'elle allait mettre fin à ses jours. Sans autres explications.

La jeune fille était originaire de Manneville-la-Raoult, près de Beuzeville (Eure), une commune située à une dizaine de kilomètres de l'endroit où son vélo a été retrouvé.

Une enquête a été ouverte afin de déterminer les raisons qui ont poussé l'adolescente à en finir. Le parquet pourrait ordonner une autopsie en vue d'établir les causes exactes de la mort.

Cinq suicides en 24 heures en Haute-Normandie

Outre cette adolescente, au moins quatre personnes ont mis fin à leurs jours au cours de ces dernières 24 heures en Haute-Normandie.

Dans la nuit de dimanche 13 à lundi 14 juillet, un chef d'entreprise de Foucarmont, âgé de 57 ans, s'est donné la mort en se pendant avec une corde au bras télescopique d'un engin Manitou. Des raisons personnelles en seraient à l'origine.

Dimanche 13 juillet, dans la soirée, c'est un homme qui s'est pendu à son domicile à Caudebec-en-Caux. Son corps a été découvert par son épouse qui s'était absentée pour la soirée.

Ce même jour, vers 17 heures, le corps d'une femme de 57 ans originaire du Pas-de-Calais a été découvert au pied des falaises du Tréport. L'enquête a permis de conclure à un suicide.

Un peu plus tôt toujours ce dimanche, en tout début d'après-midi, un retraité de 76 ans s'est jeté dans le vide du viaduc du Bec, sur l'autoroute A28, entre Bernay et Brionne. Il a été tué sur le coup après une chute d'une quarantaine de mètres.

Selon nos informations, plus d'une soixantaine de suicides a été constatée par la gendarmerie depuis le début de l'année pour le seul département de Seine-Maritime. Un chiffre identique à celui de 2013 pour la même période mais bien supérieur à celui enregistré en 2012.









Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com