760 abonnements souscrits frauduleusement : Bouygues Télécom escroqué de 583 000 €


infoNormandie / Vendredi 28 Octobre à 08:58

Illustration.
Illustration.
Un homme d'origine Malienne et domicilié à Sartrouville (Yvelines) a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée et association de malfaiteurs.

Cet individu, âgé de 40 ans, était à la tête d'un réseau d’une vingtaine de personnes qui a été mis à jour par les policiers de la sûreté urbaine du commissariat des Mureaux à l'issue d'une minutieuse enquête.

Les investigations ont permis d'établir que les auteurs ont soucrit 760 abonnements à des lignes téléphoniques à l’aide de faux documents administratifs, au préjudice de l’opérateur Bouygues Télécom. Le préjudice total s'élève à 583 000 €

Récemment naturalisé français

Le 19 juillet dernier au centre commercial de Flins-sur-Seine, à la boutique de Bouygues Telecom, les policiers interpellent un individu soupçonné de tentatives d’escroqueries au moyen de faux documents. Placé en garde à vue, il reconnait les faits et en avoue d’autres, commis selon le même mode opératoire dans plusieurs communes de la région parisienne et en province. Il précise que les faux documents lui ont été remis par un homme dont il revèle l'identité.

Les escrocs obtenaient des téléphones portables haut de gamme assortis d’un abonnement téléphonique à l’aide de faux documents justificatifs.

Les investigations réalisées ont permis de mettre à jour 760 lignes ouvertes frauduleusement chez Bouygues Télécom représentant un préjudice total de 582 000 euros.


" Lors des investigations, la société Bouygues Telecom communiquait aux enquêteurs la copie des 19 dossiers frauduleux contractés et imputables au même individu, représentant un préjudice total de 13 260 euros", indique une source policière.

L’identité du suspect, ressortissant malien récemment naturalisé français, est alors confirmée par la préfecture des Yvelines. Ce dernier est localisé à Sartrouville. La diffusion de sa photographie auprès de l’opérateur téléphonique permet de lui imputer l’ouverture frauduleuse de 109 lignes téléphoniques représentant un préjudice de 76 706 euros.

Fausses cartes d'identité belges
 
Ce mardi 25 octobre, l'escroc est interpellé à son domicile à Sartrouville. Les policiers découvrent chez lui de nombreux vêtements de marque et plusieurs sacs à main. Il explique qu'il a fait connaissance, par personne interposée, d'un individu qui lui a fabriqué de fausses cartes d’identités belge.

Lors de son interrogatoire il réfute être le commanditaire et déclare n’être qu’un acteur des faits commis dont il relativise le nombre. Cependant, la géolocalisation de son portable a démontré sa présence dans la plupart des communes visées par les escroqueries.

Il encourt 10 ans de prison

Le mis en cause a été déféré au palais de justice de Versailles puis placé sous mandat de dépôt. Il encourt une peine de dix ans d'emprisonnement.

Un complice, âgé de 44 ans, de nationalité ivoirienne et demeurant à Seine-Saint-Denis, a également été mis en examen.









Publicité.



PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook