Publicité.



74 tués et 1033 blessés sur les routes : une année très noire en Seine-Maritime


Publié le Samedi 29 Décembre 2012 à 19:45 l Actualisé le 05/04 - 12:08


74 tués et 1033 blessés sur les routes : une année très noire en Seine-Maritime
Une année noire sur les routes de Seine-Maritime écrivait infonormandie.me le 27 novembre. Les chiffres provisoires de l'accidentologie le confirment malheureusement à l'heure de dresser les statistiques de l'insécurité routière en 2012. 74 tués et 1033 blessés - dont beaucoup resteront handicapés à vie - c'est le bilan des 844 accidents corporels ayant été constatés dans le département.

En hausse de 42% !

Des chiffres contrastés comparés à ceux de l'année précédente. En effet, s'il y a eu moins d'accidents cette année (-5,7%) et de blessés (-10,3%), le nombre de tués, lui, a fait un bond en avant de 42% ! Il faut remonter à la fin des années 2000 pour retrouver de tels chiffres.

Des images terribles de la route qu'on ne voudrait plus voir

Proportionnellement, ce sont les pilotes de deux roues qui sont les plus exposés : 18 motards, 5 cyclomotoristes (engins de -50 cm3) et 3 cyclistes ont perdu la vie sur la route, tandis que 39 automobilistes (conducteurs et/ou passagers) ont été tués.

La vitesse et l'alcool à l'index

Si leur nombre est en recul par rapport à 2011 (il y en avait eu 895), les accidents sont de plus en plus violents et font davantage de dégâts humains. La vitesse associée parfois à l'alcool en est la cause principale. Un tiers des tués conduisait en état alcoolique ou a été victime d’un conducteur ivre, indiquait récemment la préfecture de Seine-Maritime.

Face à cette hécatombe, les forces de l'ordre sont plus que jamais mobilisés sur le bord des routes et le font savoir. La nuit du réveillon du Nouvel An avait été placée sous haute surveillance avec un renforcement des dépistages d'alcoolémie et de stupéfiants, à proximité notamment des établissements de nuit. Cette nuit-là, il n'y a pas eu un accident mortel.

Confiscation du véhicule pour les récidivistes

Pour autant le message des autorités est clair : "Celui qui conduit c’est celui qui ne boit pas". L'occasion donc de faire usage de l'éthylotest (pour ceux qui en sont équipés) afin de s'assurer que l'on est en état de prendre le volant.

Les forces de l'ordre ont reçu pour consigne, le cas échéant, de faire preuve d' intransigeance avec les contrevenants. Plus encore avec les récidivistes dont le véhicule peut faire l'objet d'une confiscation administrative par les services de police ou de gendarmerie pour une durée maximale de 7 jours. Il appartiendra ensuite à l’autorité judiciaire de lever la mesure ou de la confirmer.

Actions de prévention et de sensibilisation

En Haute-Normandie, tous les acteurs de la sécurité routière sont sensibilisés. Des actions de prévention ont été menées ces dernières semaines : distribution de 800 parapluies fluorescents pour les personnes âgées de 65 ans et plus et remise d'un éthylotest à chaque conducteur qui est vient chercher son permis à la préfecture de Seine-Maritime.

Dans l'Eure, des panneaux indiquant le nombre de morts sur les routes en 2011 et 2012 ont été implantés sur les axes très fréquentés, aux entrées du département.

Rémy Lebel




Des panneaux avec le nombre de tués sur les routes de l'Eure pour faire réfléchir les conducteurs





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE