Publicité.



500 manifestants attendus samedi sur le Pont de Normandie pour la défense des services à domicile


Publié le Jeudi 5 Mars 2015 à 12:29 l Actualisé le 05/03 - 14:47


Les associations craignent pour les services d'aide à domicile dont la remise en cause pénaliserait les plus démunis et fragiles (Photo d'illustration)
Les associations craignent pour les services d'aide à domicile dont la remise en cause pénaliserait les plus démunis et fragiles (Photo d'illustration)
Il est fortement déconseillé d'emprunter le Pont de Normandie entre Honfleur et Le Havre, samedi 7 mars, en milieu de matinée. A l'appel de l'UNA Normandie (Union nationale de l'aide, des soins et des services aux domiciles), quelque 500 personnes, selon les organisateurs, manifesteront sur l'ouvrage entre 10h30 et 11h30, pour la défense des services à domicile.

Cette manifestation s'inscrit dans le cadre d’une mobilisation nationale des salariés et bénévoles de l'UNA qui regroupe, dans les régions normandes, 14 associations et centres communaux d'action sociale (CCAS) qui accompagnent 15.000 bénéficiaires au quotidien.

Des actions sont également prévues à Paris et dans 15 villes de France ce jour là.

Garantir l'accès de tous aux services à domicile

"La pauvreté touche de plus en plus fortement des populations déjà fragilisées : les familles monoparentales, les personnes âgées, les travailleurs pauvres, et les personnes en situation de handicap", observe l'UNA Normandie, dans un communiqué publié ce jeudi matin et dont infoNormandie publie de larges extraits.
 
"Les organismes de services à domicile accompagnent chaque jour 2 millions de bénéficiaires en France. Objectif : leur permettre de continuer à vivre à leur domicile, mais aussi de rester dans une dynamique positive, qui les préserve de l’exclusion sociale.

Problème, malgré les déclarations des gouvernements successifs, les financements ne sont toujours pas à la hauteur des besoins des personnes accompagnées.

Pour l’UNA, premier réseau français d’aide, de soins et de services à domicile, il est devenu essentiel d’alerter l’opinion et les pouvoirs publics sur la nécessité de garantir l’accès de tous aux services à domicile.

En posant la question : « Pouvez-vous imaginer un monde sans aide à domicile ? », l’association interpelle avant tout l’Etat, afin qu’une politique claire soit mise en œuvre, et donne sa priorité à la prise en charge des personnes fragiles à domicile. Le réseau UNA demande de :

Reconnaître le droit fondamental de vivre à domicile pour tous, et d’affecter les financements nécessaires aux besoins des personnes aidées et soignées à domicile.

Mettre fin aux inégalités de traitement en fonction des départements de résidence.

Reconnaître la réalité des coûts de revient des services, ce qui garantirait une qualité de service et un respect des conditions de travail des salariés.

Mettre fin aux distorsions de concurrence entre les différents acteurs du domicile.

Permettre de vraies carrières pour les intervenants à domicile, grâce à la revalorisation des salaires, à la prise en charge de tous les frais professionnels, et à l’amélioration des conditions de travail".





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE