400 pieds de cannabis découverts dans un pavillon à Harfleur : trois interpellations


Jeudi 26 Mars 2015 à 11:51 l Actualisé Vendredi 27 Mars 2015 - 12:16



Près de 400 pieds saisis à Harfleur (Photo), 200 pieds à Gisors (Eure) : deux importantes cultures de cannabis démantelées en quelques jours en Haute-Normandie @DR
Près de 400 pieds saisis à Harfleur (Photo), 200 pieds à Gisors (Eure) : deux importantes cultures de cannabis démantelées en quelques jours en Haute-Normandie @DR
Belle prise pour les policiers de la Brigade des stupéfiants de la sûreté urbaine du Havre (Seine-Maritime). Mardi 24 mars, ils ont saisi près de 400 pieds de cannabis de taille adulte, dans un pavillon de la rue Pablo Néruda, à Harfleur.

Cette culture de cannabis a été mise à jour tout à fait par hasard, peu avant 21 heures. Un riverain ayant senti une forte odeur de cannabis a alerté les services de police. Un équipage de la brigade anti-criminalité (BAC) est alors venu constater sur place et a pu vérifier que l'information était bonne.

Trois suspects interpellés

Les policiers se sont alors présentés au locataire du pavillon, âgé de 38 ans, qui a été interpellé ainsi que deux autres personnes, deux hommes âgés de 34 et 26 ans. Le premier est sans domicile fixe, le second réside au Havre. Tous les trois ont été placés en garde à vue le soir même.

Une perquisition effectuée le lendemain matin, à 7 heures, dans le pavillon stué dans une zone résidentielle par les hommes de la Brigade des stupéfiants a permis de découvrir près de 400 pieds de cannabis (365 précisément). Les plants, de taille adulte, étaient disséminés dans les différentes pièces de l'habitation, dont les quatre chambres, équipées de tout le matériel permettant leur culture (lampes à sodium, ventilateur, filtres à charbon...).

Lors de son audition, le plus jeune des suspects aurait reconnu être le cultivateur de ces pieds et en être à sa deuxième ou troisième culture, sans plus de précision sur l'importance du trafic auquel il se livrait dans les quartiers de la zone de sécurité prioritaire (ZSP). Selon ses déclarations, il cultivait cette herbe de cannabis pour le compte d'une tierce personne qui lui aurait fourni la matériel. En échange,  il lui donnait de quoi satisfaire sa consommation personnelle.

Le propriétaire du pavillon mis hors de cause

Le jeune havrais doit être déféré, ainsi qu'un autre suspect, un SDF qu'il hébergeait, selon lui, depuis trois semaines environ ce vendredi au palais de justice en vue d'une comparution immédiate devant le tribunal correctionnel du Havre.

Le propriétaire du pavillon, qui vit maintenant dans la région lyonnaise, a quant à lui été mis hors de cause. Il a expliqué aux policiers qu'il avait déménagé en septembre 2014, sans être parvenu à vendre la maison. Il a confié alors les clefs à ce cousin qui en avait la garde. Selon lui, il a découvert l'existence de cette culture de cannabis dans son pavillon à son retour dans la région le 23 mars, soit la veille de l'intervention des forces de police.

Et aussi : A Gisors, dans l'Eure, 200 pieds de cannabis découverts chez l'auteur d'une tentative de meurtre

 








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com