2,34 g et permis annulé : garde à vue pour un conducteur d'Elbeuf


Jeudi 18 Février 2016 à 12:03 l Actualisé Jeudi 18 Février 2016 - 14:42



Le contrôle à l'éthylotest s'est révélé positif (Illustration)
Le contrôle à l'éthylotest s'est révélé positif (Illustration)
Lors d'une patrouille de sécurisation dans l'agglomération d'Elbeuf, en Seine-Maritime, un équipage de la compagnie départementale d'intervention (CDI) a été intrigué par la façon de conduire d'un automobiliste.

C'était peu avant 20 heures, hier mercredi, rue des Martyrs, l'artère principale d'Elbeuf. Une Renault Mégane circulait lentement tous feux éteints. Les policiers ont allumé leur gyrophare et l'ont rattrapée. Ils ont alors fait signe au conducteur de s'arrêter.

Explications embrouillées

L'automobiliste s'exécute mais, après de multiples manoeuvres, il ne parvient toujours pas à garer sa voiture. Lorsqu'il en descend, une forte odeur d'alcool s'échappe de l'habitacle et l'homme, questionné par les policiers, fournit des explications "embrouillées et répétitives". Il est alors soumis à un dépistage d'alcoolémie qui se révèle positif avec un taux de 2,34 g dans le sang. De plus, il est dans l'impossibilité de présenter son permis de conduire. Pour cause, il est annulé depuis juin 2014.

Le conducteur, un elbeuvien de 47 ans, a été ramené à l'hôtel de police pour être placé en dégrisement puis en garde à vue pour défaut de permis et conduite sous l'empire d'un état alcoolique. 








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com