14 000 manifestants contre la Loi Travail en Seine-Maritime et sept interpellations à Rouen


Jeudi 31 Mars 2016 à 19:18 l Actualisé Jeudi 31 Mars 2016 - 19:18



En marge de la manifestation contre la Loi Travail à Rouen, en Seine-Maritime, sept personnes ont été interpellées pour des jets de projectiles contre les forces de l'ordre. Elles étaient toujours en garde à vue ce jeudi soir, selon une source policière. L'un des interpellés a été surpris alors qu'il taguait à la peinture la statue de Napoléon devant l'hôtel de ville.

Les policiers ont dû charger à plusieurs reprises et faire usage de gaz lacrymogène pour disperser quelque 300 manifestants qui entendaient s'installer sur le parvis de la mairie. Les manifestants ont alors tenté de dresser des barricades avec des poubelles en feu rue de la République. Délogés, vers 15 heures, ils se sont rendus ensuite en direction de l'hôtel de police mais ils ont été accueillis rue Brisout-de-Barneville sur la rive gauche par des cordons de CRS et d'hommes de la compagnie départementale d'intervention (CDI) qui les ont refoulés après les sommations d'usage.

Des échauffourées ont eu lieu un peu plus tard en ville où des dégradations auraient été constatées.

Cette journée d'action contre le projet de réforme du code du travail a mobilisé autour de 14 000 personnes en Seine-Maritime, selon les chiffres communiqués par la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) : 6 000 à Rouen, 6 000 au Havre, 1 700 à Dieppe, 200 à Fécamp et une centaine à Bolbec.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com